Avec le soutien de plusieurs légendes du club, l’Inter a lancé “Brothers Universally United”, une campagne contre le racisme. 

 

L’Inter a décidé d’aller plus loin dans la lutte contre les discriminations. Un mois après les cris racistes envers Kalidou Koulibaly, lors d’un Inter-Naples qui a entraîné une sanction de deux matchs à huis clos pour le club, les Nerazzurri lancent une campagne sous le slogan “BUU”, acronyme de “Brothers Universally United” et référence aux cris venus des tribunes. “Ecris-le, ne le dis pas”, réclame le club.

 

 

Un slogan que l’Inter appelle à utiliser dans un clip où apparaissent plusieurs joueurs et légendes du club. On y croise Figo, Icardi, Zanetti, Eto’o et même le jeune président Steven Zhang, arrivé il y a quelques mois. “Nous voulons impliquer tout le monde dans la lutte contre ce problème qu’est le racisme, explique-t-il. Nous prenons une position forte avec cette campagne qui est un outil concret contre toutes les formes de discrimination et réaffirme les valeurs que l’Inter défend depuis près de 111 ans”. Samedi, pour le deuxième match à huis clos du club, face à Sassuolo, l’Inter en profitera pour mettre en avant sa campagne sur les réseaux sociaux.