La sélection argentine est en colère. Vainqueurs de la Colombie (3-0) dans un match capital pour la qualification au Mondial 2018, Lionel Messi et ses coéquipiers ont annoncé boycotter la presse locale après la rencontre. En cause, un “manque de respect” de la part des médias.

 

C’était l’accusation de trop. Quelques heures après qu’un journaliste a accusé Ezequiel Lavezzi d’avoir été écarté du groupe argentin à cause d’un joint, l’Albiceleste a annoncé ne plus vouloir parler aux médias nationaux. En bon capitaine, c’est Lionel Messi qui a pris le micro pour révéler leur décision aux journalistes. “Nous préférons vous le dire en face plutôt que faire un communiqué, a-t-il déclaré dans la salle de presse du stade San Juan (Colombie) et aux côtés de tous les joueurs argentins réunis derrière lui. Nous n’avons rien à cacher. Nous vous communiquons avoir pris la décision de ne plus parler à la presse“, a ajouté le numéro 10 de l’Albiceleste, qui avait déjà boycotté la presse de cette façon lors de la Coupe du monde 1998.

 

Lionel Messi a expliqué que la décision avait été prise suite aux accusations visant Ezequiel Lavezzi et aux nombreuses critiques reçues ces derniers mois. “Nous avons reçu beaucoup d’accusations, de manques de respect et nous n’avons rien dit. Cette accusation concernant El Pocho est très grave. Si on ne vient pas le dire, les gens pensent que c’est vrai. Cette fois, nous devons agir même si nous le regrettons“, a poursuivi le numéro 10 du Barça qui a toutefois reconnu que tous les médias n’agissaient pas ainsi.

À 14 ans, le fils de Ronaldinho a signé pro à Cruzeiro

 

 

 

Le joint de Lavezzi

Avant le match contre la Colombie, pour lequel il a été écarté, Ezequiel Lavezzi avait annoncé porter plainte contre un journaliste ayant propagé la rumeur d’une sanction à son égard pour avoir fumé un joint. “Je vous annonce que je vais lancer une procédure judiciaire contre Gabriel Anello pour ses fausses déclarations contre ma personne et le préjudice que cela a entraîné sur ma famille et mon travail“, a tweeté l’ancien attaquant du PSG qui évolue aujourd’hui en Chine.

 

Heureusement, cela n’a pas empêché l’Argentine de sortir la tête de l’eau contre la Colombie hier soir. Mal en point et 6ème de son groupe dans la course à la Coupe du monde 2018, les Argentins ont remporté leur match 3-0 grâce à un Lionel Messi auteur d’un coup-franc magique et de deux passes décisives. L’Albiceleste remonte désormais à la 5ème position.