Autorisé à porter le badge du Mondial des clubs pour un seul match de championnat, Liverpool fait appel de la décision de la Premier League. 

 

Les Reds tiennent à leur insigne. Champion du monde pour la première fois, depuis la victoire contre Flamengo (1-0) au Qatar, Liverpool refuse d’abdiquer face à la Premier League, qui a autorisé le badge doré pour une rencontre seulement (contre Wolverhampton à Anfield, le 29 décembre). Selon The Athletic, les dirigeants ont décidé de faire appel pour pouvoir le porter à toutes les rencontres, comme en C1 où il sera autorisé à le faire.

 

 

Vu en championnat sur les maillots de précédents vainqueurs comme le Barça, le Real ou le Milan, ce badge a été refusé par la Premier League pour des raisons réglementaires. Car en cours de saison, les clubs anglais ne peuvent ajouter au maillot que des mentions liées à des oeuvres caritatives, ou une modification validée par le board au préalable. Si Man United, vainqueur du trophée mondial en 2008, n’avait déjà pas pu le porter en championnat, les Reds vont tenter de convaincre l’instance en expliquant que l’insigne sert aussi les intérêts du foot anglais, en incarnant sa domination sur le reste du monde.

 

 

Quand on parle de ce tournoi avec ma famille et des amis, ils ne parlent que du badge, avait expliqué Wijnaldum avant la compétition. C’est quelque chose que l’on veut, quand vous regardez le maillot, cela vous rappelle toujours qui a gagné le titre de champion du monde des clubs”. Petite consolation pour Gini : en plus de la C1, les Reds auront aussi une chance de le porter en Cup, en envoyant une demande à la Fédé.