Si Salzbourg a remonté trois buts à Anfield mercredi soir, c’est visiblement grâce à son coach Jesse Marsch et à son coup de pression à la pause. 

 

3-1 à la mi-temps, chez le champion d’Europe en titre ? De quoi résigner pas mal de coachs mais pas l’Américain Jesse Marsch, qui a sorti sa plus grosse voix pour remettre la tête de ses joueurs à l’endroit. “Ce n’est pas un match amical, c’est un pu**** de match de Champions League”, a répété le coach, devant des caméras du club qui suivent la saison pour un docu.

 

 

Car l’ex des New York Red Bulls trouvait ses joueurs un peu trop sympas avec les Reds. “Finalement, combien de fautes nous avons pu faire ? Deux ? Il faut jouer plus physique, vous avez trop de respect pour eux. Avec ou sans le ballon, faîtes des fautes !”, a répété Marsch. “Ils sont forts ? Oui. Mais cela ne veut pas dire nous devons être gentils avec eux, ils doivent nous sentir les gars, ils doivent savoir que nous sommes p****** de là pour les battre, pas juste faire du beau jeu. C’est nous contre eux et on va les battre”, a-t-il insisté, demandant au passage d’être “sans pitié” avec Van Dijk, enrhumé par Hwang Hee-chan sur leur premier but.

 

 

Klopp toujours pas fan des caméras

De quoi être un peu moins surpris en voyant ses joueurs revenir à 3-3 à l’heure du jeu, avant que Mané ne tue leurs espoirs 10 minutes plus tard. “C’était une leçon et si nous avions perdu quatre à trois, elle aurait été la même”, a avoué Klopp, qui a aussi eu un mot sur la vidéo du coach américain. “Si Liverpool me met une caméra dans une situation pareille, je quitte le club”, a lâché celui qui avait refusé une proposition d’Amazon il y a quelques temps. Dommage.