Après avoir trouvé un accord avec Adebayor, l’Olimpia (D1 paraguayenne) a réclamé 20.000 socios de plus avant lundi pour signer le buteur togolais. Malin. 

 

On tient déjà l’un des transferts les plus fous de 2020. Libre depuis décembre et son départ de Kayserispor (Turquie), Adebayor (35 ans) pourrait bien découvrir le foot sud-américain à l’Olimpia, club légendaire du Paraguay. Mais tout ça a une condition : que les fans se mobilisent. “Si d’ici lundi, il y a 20 000 socios supplémentaires, Emmanuel Adebayor sera un joueur de l’Olimpia et sera présenté mercredi”, a annoncé le président en conférence de presse, avant que le Togolais ne lance lui-même l’appel. Un coup de com’ plus qu’une vraie menace (a priori), qui a permis d’attirer 13.000 fans aux dernières nouvelles. Bien joué.

 

 

 

Pratique pour faire grimper les abonnements (et payer le transfert), cette technique n’est toutefois pas inédite pour le champion en titre, qualifié en Copa Libertadores. Fin 2018, le président avait déjà réussi son coup avec le transfert d’Alejandro Silva et 15.000 socios gagnés en plus. Entre ça et les possibles retrouvailles Adebayor-Roque Santa Cruz, 10 ans après Man City, impossible de ne pas vouloir de cette signature.