Lancée par le boss de Mediapro, la rumeur autour d’une finale de Ligue des champions organisée à New York a été démentie par l’UEFA.

 

La C1 va-t-elle aussi céder aux sirènes de la délocalisation ? Alors qu’un match de Liga devrait prochainement se jouer à Miami, l’idée d’une finale de LDC à New York a clairement été évoquée par le patron du puissant groupe Mediapro, diffuseur de la compétition. Sauf que l’info a vite été démentie par l’UEFA. “Cette idée n’est pas du tout discutée actuellement, a assuré Aleksander Ceferin. L’UEFA n’a pas l’intention d’organiser la finale de Ligue des champions hors d’Europe”, a-t-il ajouté pour être encore plus clair.

 

 

À en croire Jaume Roures, l’UEFA penserait toutefois vraiment à délocaliser la finale, organisée à Madrid en 2019 puis à Istanbul l’année suivante. “Des discussions sont en cours pour étudier la faisabilité d’une finale de C1 à New York”, a assuré l’Espagnol sur Catalunya Radio, évoquant au passage le controversé Barça-Gérone qui doit se jouer à Miami début 2019. “Gérone fera un bénéfice financier important, mais le club aura surtout une exposition incroyable. Il sera au centre du monde”, s’est félicité le patron de Mediapro, futur diffuseur de la Ligue 1. Très critiquée, l’idée de ce match a été finalement validée par les deux clubs catalans même s’il manque encore l’accord des joueurs.

 

 

Quelques jours plus tôt, Jaume Roures avait déjà évoqué une finale de C1 délocalisée au micro de la COPE, comparant le projet au match Atlético-Real qui a eu lieu cet été en Estonie. “Ça me semble plus exotique de faire une Supercoupe entre deux clubs de Madrid à Tallin”, a-t-il jugé.