Selon le Financial Times, l’UEFA se prépare à diffuser la C1 dans certains pays, au cas où les chaînes n’investissent plus assez d’argent pour les droits TV. 

 

Et si la LDC ne passait vraiment plus par RMC, beIN ou Canal ? À l’heure où l’appel d’offres pour les droits de la C1 2021-24 vient de rendre son verdict en France, l’UEFA réfléchit aussi à d’autres alternatives pour nos mardi et mercredi soirs. Dans le Financial Times, on apprend que les dirigeants du foot européen pensent à devenir diffuseurs de la compétition, face à une baisse possible des investissements des chaînes. “Nous voulons juste être prêts. Nous voulons avoir d’autres options”, a reconnu Theodore Theodoridis, secrétaire général de l’UEFA.

 

 

Coup de pression envers les chaînes ou pas, l’UEFA a déjà préparé le terrain il y a quelques mois en lançant sa propre plateforme pour diffuser du contenu. Baptisée UEFA.tv, elle pourrait se changer en vraie chaîne OTT pour proposer des matchs de C1. Même si pour le moment, l’instance réfléchit surtout à “tester” l’idée en dehors d’Europe, notamment sur des marchés rapportant seulement 5 ou 10 millions d’euros par an.

 

 

La progression des abonnements a ralenti”

Une nouvelle stratégie pas si surprenante, puisque la bulle des droits TV est en train d’éclater selon de nombreux experts. Et en particulier dans les pays des “grands championnats” comme l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie et la France, où le téléspectateur doit désormais débourser beaucoup (trop) d’argent. “La progression des abonnements a ralenti”, confirme un groupe d’experts cité par le Financial Times. Raison de plus pour anticiper le changement : le quotidien souligne que les nouveaux acteurs comme Amazon n’ont pas l’intention de faire gonfler les sommes déjà folles investies par les chaînes. 

 

Avec 3,25 milliards d’euros de recettes annuelles grâce aux matchs, l’UEFA veut donc se prémunir en s’inspirant notamment des sports US. Outre-Atlantique, la Major League Baseball empoche par exemple 620 millions de dollars par an grâce à son service de streaming. Ce qui n’a également pas échappé à la Ligue 1, qui compte lancer une chaîne OTT en 2020.