Déniché cette semaine sur Twitter, le chien Yardley ne loupe jamais un match du Pollok FC en Ecosse. Et ça donne des images collector.  

 

Le VAR et les trêves internationales n’y pourront rien : il reste encore des trucs pour nous faire aimer le foot. Exemple en Ecosse avec l’histoire de Yardley, un golden retriever autorisé en tribunes pour suivre les rencontres du Pollok FC, équipe amateur basée à Glasgow. Repéré grâce à un tweet de Ned Zelic, ex-joueur australien des années 90 (Dortmund, QPR, Auxerre), le supporter-mascotte apparaît dans une photo de stade exceptionnelle, où il est parfaitement calé sur son siège avec la concentration d’un président de club. Et entouré d’anciens qui trouvent ça totalement normal.

 

 

Good boy

Mise en scène pour gratter des likes ? Ça aurait pu mais Yardley assiste réellement à toutes les rencontres à domicile et même à l’extérieur, comme un vrai ultra. Sauf qu’à la différence de ces supporters, il a choisi le Pollok FC pour des raisons pratiques et non pour l’amour du maillot. “C’est pour lui que j’ai commencé à venir à Pollok, parce qu’à St. Mirren ils n’acceptaient pas les chiens”, avouait son maître à la BBC en 2016. Ce qui lui a aussi permis de figurer dans un clip réalisé par le club, entre deux passages à l’hôpital du coin où il est chien de thérapie. Définitivement le meilleur supporter.