De retour sur les terrains ce week-end, les joueurs de Deportes Concepción (D4) ont rendu hommage aux victimes des récentes manif’ au Chili. 

 

Des manifestants éborgnés en France, mais aussi au Chili. Alors que le foot reprend peu à peu, l’équipe de Deportes Concepción a tenu à rendre hommage aux 2.000 concitoyens blessés depuis le début du conflit social, il y a un mois, et aux 200 manifestants victimes de lésions oculaires. Pour la traditionnelle photo d’avant-match, les joueurs se sont caché un oeil en signe de solidarité, en plus d’avoir invité leurs familles.

 

 

Pour ceux qui ont ouvert les yeux et ceux qui ont voulu les rendre aveugles”, a souligné le club sur Instagram. Un geste également accompagné d’une minute de silence pour les 23 morts du conflit, ayant récemment entraîné l’annulation des matchs amicaux de la sélection. “Nous n’aurions pas dû jouer, a toutefois regretté le coach de Deportes Concepción. C’est difficile de faire abstraction”. Le Chili verra bientôt la D1 reprendre, à partir du vendredi 22 novembre.

 

 

Un recours à la force “excessif”

Face à la plus forte crise depuis les années 90 et la fin de la dictature, le président Piñera a annoncé vendredi une réforme constitutionnelle, pour tenter d’éteindre les protestations autour du modèle ultra-libéral profitable aux plus riches. “Il y a eu un recours excessif à la force, des abus ou des délits ont été commis et les droits de tous n’ont pas été respectés”, a-t-il aussi avoué pour la première fois.