De retour du Mondial en Russie, Suarez et ses coéquipiers de l’Uruguay ont eu un accueil de champion à l’aéroport. 

 

Une élimination contre la France puis 16 heures de vol pour rentrer au pays : à leur arrivée à l’aéroport de Carrasco (Montevideo), dans la nuit de dimanche à lundi, les joueurs uruguayens avaient tout pour avoir la tête des mauvais jours. C’était sans compter sur quasiment un millier d’hinchas qui ont bravé le froid et l’heure tardive – 3h du matin – pour réserver l’accueil que méritait son équipe.

 

Légende d’Hammarby (et de Football Manager), Kennedy Bakircioglu a fait ses adieux à son public

 

 

Drapeaux, ovations et chants à leur gloire, la quasi totalité du groupe – 6 joueurs dont Torreira, en passe de signer à Arsenal, ont été obligés de rentrer à part – a pu ressentir à nouveau le sentiment de fierté engendré par leur parcours impeccable jusqu’en quarts de finale du Mondial. Même le gardien Muslera, auteur d’une grosse boulette contre la France, a été applaudi. “Heureux d’être Uruguayen, merci à tous pour cet accueil, juste merci peuple uruguayen”, a de son côté tweeté Luis Suarez. Son compatriote Griezmann a dû regretter de ne pas être là.