Vu à peu près un million de fois sur les réseaux sociaux, Harold aka “Hide the Pain” est passé par le stade de Manchester City il y a quelques semaines. 

 

Cette fois, Harold avait un sourire un peu moins crispé. Personnage incontournable du web grâce à son visage un peu gêné apparu dans une banque d’images en 2011, le Hongrois était de passage à Manchester pour découvrir la ville et voir un match de City. “Je suis venu en Angleterre pour mieux connaître quelque chose que j’adore : le foot”, explique-t-il, plutôt souriant, dans une vidéo du réseau social Dugout. “On m’a dit qu’il y avait deux clubs ici mais (…) le bleu est ma couleur préférée”, poursuit Andras Arato (son vrai nom), fan de groupes cultes de la ville comme Oasis ou The Smiths.

 

Three, nouveau sponsor maillot de Chelsea à la place de Yokohama

 

Venu de Budapest, Harold, qui a dit “accepter” sa célébrité dans la presse anglaise, en profite donc pour goûter aux spécialités locales, achète un maillot floqué à son nom puis se rend au stade pour crier et chanter à la gloire de City… seul dans la tribune. Pratique pour pouvoir créer de nouveaux mèmes. Quelques heures plus tard, le Hongrois de 72 ans est bien plus entouré pour assister à Manchester City-FC Bâle, le huitième de finale retour de la Ligue des champions qui promettait un festival de buts des Citizens, faciles vainqueurs à l’aller (0-4).

 

J’ai passé un super moment pour ma première visite d’un club de foot”, assure-t-il après le coup de sifflet final malgré la défaite (1-2) des Citizens. Vu le score, le sourire est forcément redevenu un peu crispé.

 

Harold

Harold