Il est peut-être là, le secret des Aiglons. Quelques heures avant le match de Nice contre Toulouse (victoire 3-0), Mario Balotelli papotait sur FaceTime avec Dieu. Bien sûr.

 

Ça ne s’arrange pas forcément pour Mario Balotelli. Blessé et indisponible pour le match contre Toulouse, l’attaquant italien a encore fait n’importe quoi avec son smartphone. Déjà auteur d’une vidéo de lui en train d’enchaîner des jongles dans son salon, sur Instagram, Super Mario a cette fois publié une capture d’écran un peu spéciale. On peut voir l’ex de l’Inter Milan en pleine conversation FaceTime avec… Dieu. «On discutait juste de comment se passait notre dimanche», explique-t-il. Sachant que les Raëliens viennent de faire leur come-back à Nice ce week-end, on s’inquiète un peu.

 

 

Ou alors, c’est grâce au copain de Mario Balotelli que l’OGC Nice a encore marqué les esprits hier soir. Les hommes de Lucien Favre, qui parle souvent de la «chance» de son équipe, a écrasé le Toulouse de Pascal Dupraz avant d’affronter le PSG, troisième et à quatre points des Niçois, dimanche prochain.

 

Playing around the house😏 @enock17

Une vidéo publiée par Mario Balotelli🇮🇹🗿👪 (@mb459) le

 

 

Une prime pour rester sage

Ce week-end, Mario Balotelli a aussi fait parler de lui dans l’affaire Football Leaks. On apprenait qu’en plus de percevoir un salaire de 4,25 millions de livres par an, l’ex-attaquant des Reds bénéficiait d’une clause étonnante dans son contrat à Liverpool : un bonus d’un million de livres (1.194.000 euros), pour rester sage. «Si à la fin de chaque saison, le joueur n’est pas exclu du terrain à trois occasions ou plus pour comportement violent, crachat sur un adversaire ou une autre personne, pour des paroles ou des gestes insultants et/ou contestation. Alors le 30 juin à la fin de chaque saison il recevra un paiement bonus d’un million de livres», écrit le Sunday Times. En revanche, pour poster n’importe quoi sur les réseaux sociaux, Super Mario n’a pas besoin de prime.