Sale ambiance pendant Bastia-Nice (1-1). Au lendemain du match, Mario Balotelli a poussé un coup de gueule et dénoncé des cris racistes dont il aurait été victime au stade Furiani. 

 

Une vraie honte”. Pas dans son assiette à l’image de l’OGC Nice hier soir, Mario Balotelli est en colère ce matin. Non pas envers son équipe mais contre certains supporters de Bastia et les cris racistes dont il aurait été victime. “J’ai une question pour les Français… Est-ce normal que les supporters de Bastia fassent des cris de singe et “ouh ouh” pendant tout le match et qu’aucune “commission de discipline” ne dise quelque chose ?, a-t-il regretté sur Instagram. Donc le racisme est LEGAL en France ? Ou seulement à Bastia ? Le football est un sport formidable… ces gens comme les supporters de Bastia le rendent horrible ! VERGOGNA DAVVERO. UNE VRAIE HONTE”, conclut-il son message.

 

Mario Balotelli est d’autant plus touché qu’il avait déjà été victime de racisme en Angleterre et en Italie. Silvio Berlusconi, son président au Milan AC, avait notamment un jour déclaré qu’il était resté “trop longtemps au soleil”. Lors d’un match contre Naples, il était également sorti en larmes à cause d’insultes racistes.

Le Toulouse FC a présenté son nouveau logo façon Manchester City

 

 

Ambiance électrique à Bastia

En plus de leur attitude envers Mario Balotelli, des supporters bastiais ont également caillassé le bus de l’OGC Nice avant le match. Des affrontements avec les forces de l’ordre ont également eu lieu avant le match nul (1-1) décevant pour Nice dans un contexte qui n’a pas dû les aider à retrouver leur jeu. “Le résultat contre Bastia était juste, a également commenté Super Mario dans son message sur Instagram. On travaillera plus dur pour atteindre notre objectif… L’arbitre a été bon aussi”. Dommage que certains aient gâché la soirée.

 

V.L.