Sale période pour Angel Di Maria. Convoqué au tribunal à Madrid, où il était jugé pour fraude fiscale, le joueur du PSG a été accueilli par des moqueries après la remontada du Barça. 

 

Angel Di Maria a sûrement connu de meilleurs débuts de semaine. Attendu au tribunal dans la capitale espagnole lundi, l’ex-joueur du Real Madrid n’a pas vécu une arrivée des plus calmes, selon le quotidien AS. D’abord, l’Argentin a joué de malchance. Ou plutôt de maladresse puisque l’ex de Manchester United a fait sonner le portique de sécurité à l’entrée du tribunal. La raison ? Ses téléphones portables. S’il voulait passer inaperçu, aux côtés de ses deux avocats, c’était déjà raté.

 

D’autant qu’à ce moment-là, près de la place de Castille souvent bondée, Angel Di Maria aurait été repéré par certains “supporters” du Real Madrid, de l’Atlético et même du Betis. “T’es venu pour faire quoi ? Porter plainte contre Aytekin ?”, lui a-t-on même lâché, quelques jours après le 6-1 face au Barça et l’arbitrage contesté de l’Allemand. “Tu peux aussi en profiter pour dénoncer Mateu (Lahoz, arbitre accusé d’avoir favorisé le Real contre le Betis Séville)”, a également lancé l’un d’eux, avant que le joueur, au bout de deux tentatives, n’arrive heureusement à passer le portique de sécurité en accélérant le pas. De bonne guerre quand on se souvient de son doigt sur la bouche envers le public du Camp Nou lors du but du 3-1 inscrit par Edinson Cavani. Stéphane Guy n’est pas le seul à avoir parlé trop vite.

José Mourinho : Père Noël au bout du rouleau avec sa fille Matilde

 

 

 

2,3 millions d’euros d’amende

Mais Angel Di Maria n’était évidemment pas d’humeur à rire. Un juge l’attendait pour trouver un accord après une fraude fiscale de quasiment 1,3 million d’euros entre 2012 et 2013, lors de son passage au Real Madrid. Après avoir signé pour rembourser cette somme et payer 2,3 millions d’euros d’amende, El Fideo a ensuite quitté le tribunal par une petite porte à l’arrière du bâtiment. Non sans devoir recroiser quelques supporters de l’Atlético : “Tu devrais plutôt porter plainte pour celui qui t’a tatoué la Decima sur le bras”. “Tu veux pas plutôt attaquer celui qui s’est fait tatouer la minute 93 (Sergio Ramos) ?”, a alors rétorqué un fan du Real. Grosse ambiance au Madrid Comedy Club.

 

V.L.