Après l’élimination de Manchester City face à l’AS Monaco hier (défaite 3-1), en huitième de finale de la Ligue des champions, Pep Guardiola n’échappe pas aux critiques de la presse anglaise. 

 

Qui a dit que la presse française n’était pas assez chauvine ? Il suffit de regarder de l’autre côté de la Manche pour relativiser, après l’élimination du Manchester City de Pep Guardiola hier en huitième de finale de la Ligue des champions face à l’AS Monaco. Si ses joueurs ont surtout manqué d’efficacité, que ce soit devant leur but ou celui de leur adversaire (défaite 3-1 et 6-6 sur l’ensemble des deux matchs), c’est le Catalan venu cet été pour faire franchir un cap aux Citizens qui prend cher. « Agonie pour Pep », titre par exemple le Daily Telegraph qui illustre la défaite avec une photo du coach plus grimaçant que jamais.

 

Du côté du Sun, on met toutefois en avant la prestation monégasque, emmenée par l’incroyable phénomène Kylian Mbappé (seulement 18 ans) et sauvée par un coup de tête de Tiémoué Bakayoko. “Oh no Yoko ! Les flops de Guardiola prennent l’eau à Monte-Carlo”, titre le tabloïd pour lequel Sergio Agüero n’a “aucune excuse” après ses ratés face au but monégasque. Après la première mi-temps totalement ratée des Citizens, The Sun estime que le discours de l’ex du Barça a quand même “semblé avoir un impact” sur les joueurs, bien mieux dans le match après la reprise.

Cesc Fabregas revient sur le Pizzagate (et s'excuse encore auprès de Sir Alex)

 

Pep Guardiola dans The Sun après l'élimination de Manchester City par l'AS Monaco

Pep Guardiola dans The Sun après l’élimination de Manchester City par l’AS Monaco

 

Pep le novice

Pour les critiques les plus sévères, il faut lire The Mirror pour qui le Catalan ressemblait à “un novice”. Le tabloïd reproche au technicien d’être resté fidèle à sa philosophie en refusant de vouloir bétonner pour garder ses deux buts d’avance du match aller (victoire 5-3). “Naïf ou imprudent”, juge le journal, visiblement pas fan des principes du coach qui disputait son 100e match européen sur le banc et n’avait jamais été éliminé avant les demi-finales. “C’est un énorme revers” pour le Daily Mail, qui met toutefois plus en avant les carences des Citizens et surtout les incroyables jeunes talents de l’AS Monaco. S’ils l’ont éliminé, ils ont aussi sûrement permis à Pep Guardiola d’éviter un vrai bashing.

 

E.R.