Dans The Sun, Mourinho s’explique sur la fuite des documents de son staff ayant servis à préparer le choc Chelsea-Barça lors de la C1 2006. 

 

Ils étaient donc vrais. 48h après les documents révélés par un compte Twitter anglais spécialisé dans les analyses tactiques, Mourinho a confirmé qu’il s’agissait bien de rapports utilisés pour Chelsea-Barça, en 8e de finale de la C1 2006. Mais le Special One a tenu à apporter une précision : il n’en est pas du tout l’auteur. “Désolé de décevoir ceux qui pensent que j’ai écrit ça mais ce n’est pas moi”, a démenti le Portugais, assurant avoir écrit son dernier rapport à Barcelone, en tant qu’assistant de Van Gaal lors de la saison 1999/00. “Je l’ai toujours chez moi”, a-t-il même précisé.

 

 

Ce qui n’a pas empêché Mourinho d’être “furieux”, selon une source citée par The Sun, au moment où ces documents ont fuité. On peut comprendre pourquoi : Ronaldinho y est décrit comme un “tricheur”, Puyol comme celui qui “devient fou avec les arbitres” et ne sait pas se placer en défense, tandis que les points faibles désignés s’appellent Oleguer ou Sylvinho. Eto’o est quant à lui déjà salué pour ses qualités défensives tandis qu’un plan anti-Messi, alors âgé de 18 ans, se résume ainsi : faire faute. Une consigne prise un peu trop à coeur par Del Horno, expulsé dès l’aller perdu (1-2) par les Blues, finalement éliminés.

 

Les notes de Mourinho avant Chelsea-Barça en 2006

 

Les notes de Mourinho avant Chelsea-Barça en 2006

 

Bien sûr qu’il est en colère parce que ce n’est pas lui qui a écrit ça, a poursuivi le proche de Mourinho cité par le Sun. José ne sait pas comment ces rapports ont fuité mais il ne veut soupçonner personne”. Reste une question : qui est l’auteur des rapports ? D’après la source du tabloïd, il s’agit tout simplement d’André Villas-Boas, l’adjoint du Special One à l’époque.