Annoncé à Séville, Nolito devrait quitter la Premier League dès cet été. Remplaçant à Manchester City, l’Espagnol a eu du mal à s’adapter au jeu anglais mais aussi au style de vie…

 

Nolito n’en peut plus. Arrivé à Manchester City l’été dernier, l’ancien joueur du Celta Vigo et de Benfica a bien débuté son aventure anglaise avant de finir par squatter le banc. Une situation difficile pour l’Andalou qui n’a pas réussi non plus à s’adapter à la vie anglaise. La langue de Shakespeare ? “J’ai très peu appris, a-t-il reconnu au micro de l’émission El Transistor sur Onda Cero. Qu’est ce que c’est compliqué… Juste “tomorrow”, “good morning”, “good afternoon” et un petit peu plus…” De quoi vous faire déculpabiliser si vous avez passer plus de temps à boire qu’à parler anglais en Erasmus.

 

Quant à la météo, Nolito, qui n’avait joué que pour des clubs en Espagne ou au Portugal, a évidemment connu mieux. “Ma fille a mauvaise mine, comme si on l’avait mise dans une cave”, a ajouté l’attaquant, qui n’est “pas en colère” contre Pep Guardiola. “Ça n’a pas marché et c’est tout”, a ajouté l’Espagnol auteur de 4 buts en 19 apparitions avec les Citizens en Premier League.

Selon un sondage, Chelsea est le club le plus détesté d'Angleterre

 

 

Nolito à Séville “par hasard »

Résultat, Nolito (30 ans) veut partir dès cet été et c’est le FC Séville qui tiendrait la corde. Aperçu avec le directeur sportif du club dans la ville andalouse, le joueur formé au Barça prétend toutefois que ce n’était “qu’un hasard”. Dommage, ce serait mieux pour sa carrière et pour le teint de sa fille d’y signer.