Après la controverse suscitée par des anciens tweets, Phil Neville, nouveau séléctionneur de l’équipe féminine d’Angleterre, a présenté des excuses.

 

À peine nommé, Phil Neville a déjà du souci à se faire. Critiqué pour des anciens tweets, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre féminine a fait son mea culpa dans un communiqué. “Suite aux commentaires exprimés il a plusieurs années, je voudrais préciser qu’ils ne représentent pas un véritable et authentique reflet de ma personnalité ou de mes opinions, et je voudrais m’excuser”, explique l’ancien adjoint de son frère Gary à Valence.

 

Il faut dire que les tweets en question font clairement tache, même si on imagine que l’ex-joueur de United a voulu faire de l’humour. « Vous les femmes, vous avez toujours voulu l’égalité, jusqu’à ce qu’on parle de payer les factures. #hypocrites », écrivait-il par exemple en juillet 2012. « Après avoir lâché un “Bonjour les hommes », il s’était également justifié d’une manière assez spéciale : « J’ai pensé que les femmes étaient occupées à faire le petit déjeuner, à s’occuper des enfants ou à faire les lits. » De quoi provoquer une vive polémique, d’autant que le précédent sélectionneur, Mark Simpson, avait déjà été viré pour des propos racistes.

Les joueuses de l'équipe de France relèvent le "Bucket Challenge" de FIFA 17

 

 

Phil Neville, qui a supprimé son compte Twitter, ne devrait toutefois pas (encore) être viré. “Je suis totalement conscient de mes responsabilités en tant que sélectionneur de l’équipe féminine de l’Angleterre et extrêmement fier et honoré d’avoir été choisi pour ce poste”, a-t-il ajouté, assurant vouloir “travailler inlassablement” pour apporter du succès aux Lionnes. C’est vrai qu’il va falloir beaucoup bosser pour faire oublier ça.