Mercado, chez lui, même les meubles ont des protège-tibias !”. Après un Mondial en Russie où il nous aura encore régalé, Omar da Fonseca va gagner du temps d’antenne sur beIN Sports pour la saison 2018/19. Chaque mardi et mercredi, après les matchs de Ligue des champions, le Franco-Argentin le plus habité du petit écran reviendra sur l’actu européenne dans Omar c’est foot. Un talk-show décalé et co-animé avec Emmanuel Barth dont il nous a dévoilé quelques contours.

 

Salut Omar ! C’était ton idée, “Omar c’est foot” ?

Disons que, avec la perte des droits de la Ligue des champions, on avait plus ou moins commencé à discuter avec la rédaction ou encore Yousef (Al-Obaidly, le président de la chaîne, ndlr). Dans la vie, il faut toujours essayer d’occuper l’espace et ne pas baisser son pantalon ! Evidemment, on part de très loin parce qu’on n’aura pas d’images et on sera contre des émissions très fortes sur les autres chaînes. La concurrence sera importante mais en Italie, en Espagne, en Argentine ou aux Etats-Unis, on fait des émissions sans images où l’on peut créer une ambiance, un ton et faire vivre les choses !

 

Omar da Fonseca nous a parlé de "Omar c'est foot", son nouveau talk-show sur beIN Sports

Quel sera le concept de l’émission ?

L’idée c’est l’information, l’actu foot mais pas que. En 1h15 de direct, on fera des rubriques – je peux pas en parler encore – mais vous allez voir ! Des chroniqueurs pourront venir aussi. On va créer quelque chose à la sud-américaine !

 

Tu vas beaucoup t’inspirer de talk-show étrangers ?

Un peu, j’ai déjà montré des programmes comme El Chiringuito en Espagne (un talk-show ultra théâtralisé qu’a fréquenté Fred Hermel, ndlr) ou El Dia Después. En Argentine, il y a aussi un truc qui s’appelle Solo futbol, c’est des fous ! Ce sera un truc dynamique et où ça transpire ! Des odeurs, du bruit, tout, tchac ! Tam, tam (Omar se met à chanter Céline Dion).

 

 

De la musique, des écrivains et des politiques

Tu seras beaucoup entouré pour ce talk ?

Non, en principe je serai avec un seul invité et avec Manolo (Emmanuel Barth), le petit blond. Je prends toujours les petits, moi ! (rires).

 

On retrouvera quel type d’invité ?

Plutôt des invités qui ne sont pas directement liés au foot. Des politiques par exemple.

 

Tu connais bien François Hollande, on pourra le voir sur le plateau ?

Ah, Francisco ! (rires) Peut-être, oui… J’ai déjà appelé Benjamin Biolay, Pascal Obispo, des écrivains… L’idée, encore une fois, c’est de mettre de la musique, du rythme, il va falloir danser, chanter… A un moment, je sais pas, on va dire d’une action “c’est pas suffisant !!” et là… (Omar se met à chanter Alizée : “C’est pas ma faute à moi”).

 

 

Il y aura un public ?

C’est ce que j’aimerais. Je voudrais juste un peu de monde autour, très peu même, une vingtaine de personnes, pour qu’à un moment donné, on puisse mettre l’ambiance. Mais pour le moment, ce n’est pas encore décidé. On tourne le pilote mardi, on verra bien.

 

Comment s’est décidée l’arrivée d’Emmanuel Barth pour la co-animation ? 

La chaîne voulait lancer quelqu’un de la rédaction qui n’était pas forcément commentateur. Je l’aime bien, il est très pertinent et drôle, ça va bien marcher ! J’adore les “petits”, ils sont plus maniables ! (rires)

 

Benjamin Da Silva va quand même passer ?

Oui bien sûr, il va venir un peu.

 

Pas trop flippant d’avoir sa propre émission ?

Ah si là j’ai la “caguette” ! (rires) Mais j’ai rien à perdre, c’est pas du stress, c’est de l’adrénaline !

 

Le titre de l’émission est de toi ?

Disons que j’aurais voulu trouver un truc plus poétique comme “Les Préliminaires d’Omar” ou “Le déboutonnage d’Omar” (rires). Mais non, c’est trop graveleux !

 

Et le générique ?

J’ai mis du temps à m’y faire mais là ça va, au début je voulais des basses ! Boum, boum, boum !

 

Et sinon, tu continues le mot de la fin sur Giga Liga ? 

Oui ! Je pense déjà à celui de lundi mais je décide toujours à la dernière minute !

 

“Omar c’est Foot”, le talk-show d’Omar Da Fonseca, chaque mardi et mercredi (22h30) dès le 18 septembre sur beIN Sports.

MAJ du 17 septembre : Les premiers invités seront Gérard Houllier (mardi) et Gustavo Poyet (mercredi).