N’en déplaise aux clichés un peu puants, la grève n’est pas qu’un truc de Français. En Argentine, les joueurs ont décidé de ne pas reprendre la compétition en raison de salaires non-payés.

 

Miné par la corruption depuis plusieurs années, le foot argentin connaît une nouvelle crise. Vendredi, les joueurs du championnat ont finalement décidé de maintenir leur grève en attendant le versement des sommes dues depuis plusieurs mois. “Demain, il n’y aura pas de football. J’ai dit aujourd’hui que la situation était pire qu’hier et je dis maintenant qu’elle est pire que ce matin», a déclaré jeudi le représentant du syndicat des joueurs Futbolistas Argentinos Agremiados (FAA), Sergio Marchi.

 

 

"Ces soirées sont pour toi, frère" : La vidéo frisson de l'Ajax avant de jouer le Real

La demande est légitime”

Pourtant, le gouvernement a bien tenté de régler le problème en versant plus de 21 millions d’euros qu’il devait à la Fédération. En vain. Les joueurs, qui réclament leurs salaires depuis janvier, ont été appelés à reprendre le championnat sous peine de sanctions. “La demande est légitime. Nous ne demandons pas d’augmentation, ni un bonus de fin d’année, juste qu’ils payent les salaires en retard”, a ajouté Sergio Marchi. Reste plus qu’à espérer un coup de pouce de Lionel Messi.

 

E.R.