Pascal Dupraz est en roue libre, épisode 31. Lors du match contre Rennes (défaite 1-0), hier soir, le coach de Toulouse s’est illustré par une simulation de génie sur son banc de touche. 

 

Rangez tout de suite les trophées UNFP. Pour cette action, c’est au minimum un Cesar ou un prix d’interprétation que devrait recevoir Pascal Dupraz. Dans les dernières minutes du match contre le Stade Rennais, alors que son équipe tente de revenir à la marque, le coach du TFC a reçu… un avion en papier sur le crâne. Rien de grave ? Pas pour le coach savoyard qui va s’écrouler sur la pelouse du Roazhon Park, grimaçant et la tête entre les mains façon Francis Huster.

 

 

Quand Mesut Özil passe en cuisine pour se faire... un kebab

C’était certainement un intellectuel”

Interrogé sur cette scène après la rencontre, Pascal Dupraz a forcément fait du Dupraz.  « J’ai entendu le délégué qui me disait que j’affabulais, a-t-il déclaré sur Canal+ Sport. Je savais que j’étais fou mais à ce point… Pas de problème, c’était certainement un intellectuel qui passait par là. » En conférence de presse, le meilleur ami de Luis Fernandez en a dit plus. « Il avait peut-être un message à me faire passer, mais ça fait drôle. Une espèce d’impact sur le crâne. Pourtant, je pense être un gars sympa, mais apparemment il y a une personne qui a cru bon de me balancer quelque chose sur la tronche.

 

Mais avant de quitter la scène, Pascal Dupraz n’a pas oublié de soigner sa dernière réplique. “Bon, je vais m’en relever et puis on va pas faire un cinéma pour ça. C’est pas grave », lance-t-il. L’interview avec Laurent Weil est programmée quand ?