Gardien des Dorados de Sinaloa (D2 mexicaine), Gaspar Servio a eu une idée un peu bizarre : se faire tatouer le portrait de Maradona, qui est aussi son coach. 

 

Vrai hommage ou vrai truc de lèche-botte ? Seul Gaspar Servio a la réponse mais la question peut se poser en voyant son nouveau tatouage. Cinq mois après l’arrivée du D10S sur le banc mexicain, le gardien (titulaire) des Dorados de Sinaloa vient de montrer sur Instagram qu’il avait désormais le portrait de son coach sur la cuisse. Et l’Argentin a même été encore plus loin en ajoutant un “Je crois en Dieu” inscrit sous le visage de Maradona, avec lequel il affiche souvent sa proximité sur les réseaux sociaux.

 

 

Numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens, Gaspar Servio (26 ans) n’a toutefois pas besoin de ça pour s’assurer une place de titulaire dans les buts des Dorados, auteurs d’un début d’année compliqué (3 défaites en 3 matchs). Autre argument pour sa défense : l’ex-gardien de River – pourtant rival du Boca de Maradona – n’est évidemment pas le seul à avoir ce genre de tatouage chez les joueurs argentins, puisque l’international Santiago Ascacibar (Stuttgart) avait fait la même chose il y a quelques mois avant de recevoir un message de remerciement du légendaire numéro 10. Espérons quand même que le gardien n’ait pas envie d’effacer tout ça après un passage sur le banc.

 


Voir cette publication sur Instagram

Te amamos DIOS!! Gracias por volver!!

Une publication partagée par Gaspar Servio (@gasparservio) le

 


Voir cette publication sur Instagram

✍️💉… @eduardo_co19 👏👏

Une publication partagée par Gaspar Servio (@gasparservio) le

 

ddddd

Le tatouage d’Ascacibar