Directeur général de Man City et vieux pote de Guardiola, Ferran Soriano a expliqué comment le coach s’était impliqué dans la conception du nouveau maillot. 

 

Ce n’est pas pour rien qu’il est réputé plus control freak que les autres. Successeur de Nike à partir de la saison prochaine, pour environ 76 millions d’euros par an jusqu’en 2029, Puma a pu compter sur les conseils de Guardiola. “Pep et les membres du staff sont très intéressés par les aspects techniques du maillot pour les matchs et les entraînements”, a confié Ferran Soriano, soulignant que leurs attentes étaient “très élevées”.

 


Le top 5 des maillots préférés de Benjamin Da Silva (beIN Sports)
Voir cette publication sur Instagram

WE’RE NOT REALLY HERE

Une publication partagée par PUMA Football (@pumafootball) le

 

Que les Cityzens n’appréciant pas trop les récents choix vestimentaires de Pep se rassurent, le Catalan “ne s’est pas occupé des couleurs”. “C’est plutôt au niveau du poids et des aspects techniques du maillot, pour la chaleur ou la sueur”, prévient l’ex-vice président du Barça. Une implication confirmée par Bjorn Gulden, directeur général de Puma : “Les coachs comme lui sont très attentifs à ça et Pep est un perfectionniste dans ce qu’il fait, donc on doit lui proposer de la qualité. Lui parler du développement du projet était incroyable, j’ai été très impressionné”. 

 

 

Bon point pour Puma : Pep a déjà été vu avec des produits de la marque à l’entraînement ou en match. Et elle a déjà équipé certains de ses héros dont Cruyff. “Quand on lui a dit que c’était Puma, il était ravi, a poursuivi Ferran Soriano. Sa première réaction a été de se rappeler de Cruyff et Pelé, mais surtout de Cruyff. Puma est synonyme d’authenticité dans le foot et les plus expérimentés le savent très bien”. Réponse attendue début juillet pour juger le travail de Pep et de la marque.

 

Guardiola à l'entraînement avec City le 19 février 2019 - Panoramic

Guardiola à l’entraînement avec City le 19 février 2019 – Panoramic