En passe de remplacer Giampaolo pour sortir le Milan de la crise, Stefano Pioli déchaîne les (mauvaises) réactions sur Twitter, où un hashtag réclame son départ. 

 

Il vaut mieux que Pioli reste bien loin des réseaux sociaux aujourd’hui. Annoncé tout proche du Milan, alors que le favori s’appelait jusque-là Spalletti, le coach de 53 ans fait déjà l’unanimité contre lui. Usés par beaucoup trop d’années galère, les tifosi milanais n’ont même pas attendu l’officialisation pour contre-attaquer : un hashtag “PioliOut” a été lancé et il est rapidement passé trending topic en Italie et même dans le monde entier.

 

 

 

En plus de son passé interiste, où il a été viré en 2017, Pioli est surtout vu comme un coach ultra limité. Sur le CV de l’ex-joueur de la Juve, on trouve à peine un titre de champion chez les jeunes de Bologne (2000) et ses récents résultats à l’Inter et la Fiorentina, où il a fini par démissionner, sont plus qu’éloignés des standards dont rêve le peuple milanais. Mais a priori, les tifosi devront (encore) faire avec.