Ce week-end, le New York City FC a joué son premier match de la saison à domicile mais a aussi organisé un match de 24 heures en plein Manhattan. 

 

La ville qui ne dort jamais a été fidèle à sa réputation. De vendredi à samedi, le NYC FC a organisé un match de… 24h au pied du Rockefeller Center. Un cinq contre cinq entre la Team Vieira et la Team Villa, respectivement coach et attaquant-star du club de MLS, qui a vu l’équipe de l’Espagnol s’imposer sur le score improbable de 415 à 382. Tous les New-Yorkais pouvaient s’inscrire au match, disputé à côté de la patinoire traditionnellement installée durant l’hiver. Et pour ne pas sombrer, les joueurs étaient toutefois remplacés toutes les 30 minutes.

 

 

 

On veut rassembler la ville et ces habitants avec notre club de foot, expliquait Jon Patricof, président du club, au moment de l’annonce de l’évènement. New York est la ville qui ne dort jamais donc on invite les New-Yorkais de tout bord”. Même enthousiasme du côté de David Villa : “Le foot est génial parce que cela rassemble les gens et on peut jouer n’importe où. Ce sera incroyable de jouer au milieu de Manhattan, s’était réjoui l’ancien du Barça. À la fin du match, j’espère avoir un gros score et que mon équipe gagnera”. Son voeu aura été exaucé.

 

 

 

 

En plus d’avoir battu son coach, David Villa a aussi remporté une rencontre un peu plus importante en MLS. Dimanche, pour le premier match de la saison à domicile, le NYC FC s’est imposé 2-1 contre le LA Galaxy avec un nouveau but signé de l’international espagnol pour la deuxième victoire du club en autant de matchs. De bonne augure pour l’équipe de Patrick Vieira qui espère faire mieux que l’année dernière marquée par une élimination en demi-finale des play-offs de la conférence Est.