Le 30 octobre, c’est l’anniversaire de Maradona mais aussi celui du jour où Cruyff a porté le numéro 14 pour la première fois. Voilà pourquoi.

 

Tout était calculé, sauf ça. Maître à penser des grandes écoles de l’Ajax et du Barça, le génie Cruyff s’est également laissé guider par le hasard pour ce qui deviendra son numéro iconique. Car bien avant que le 14 se transforme en marque de fabrique, aussi forte que son crochet ou son football total, le Hollandais volant a abandonné son habituel numéro 9 à l’improviste, un soir de duel face au PSV le 30 octobre 1970.

 

 

La raison ? Elle est improbable : à quelques instants de la rencontre, qui marque son retour après trois mois de blessure à l’adducteur, Cruyff voit son coéquipier Gerrie Mühren galérer près de la corbeille à maillots, puisque son 7 a été oublié par l’intendant après un lavage. Johan lui passe alors son 9, déjà prêté lors de son absence, et malgré la règle voulant que les maillots des titulaires aillent de 1 à 11, il file en choisir un dans un stock restant. Bingo : ce sera le 14, car le 12 et le 13 sont réservés aux deux seuls remplaçants autorisés. Merci à l’intendant de s’être loupé avec sa machine.

 

Cruyff et son 14 à Amsterdam

Amsterdam – mars 2019

 

 

 

Superstition

Avec ce nouveau flocage dans le dos, retiré par l’Ajax en 2007, Cruyff signe un retour gagnant (1-0, but de… Mühren). Une victoire tellement “merveilleuse” que l’icône oranje décide de conserver son 14. “Tout s’est si bien passé que l’on va garder ces numéros”, dit-il dans le vestiaire du match suivant, comme l’a raconté Mühren à Voetbal International. La première trace d’un symbole que le triple Ballon d’or n’a pas toujours pu garder au fil de sa carrière. Sous les couleurs blaugrana, on ne le connaît quasiment qu’avec le 9, que le règlement de la Liga lui avait contraint de remettre comme lors de ses six premières années de joueur. Mais au Mondial 74, malgré des numéros attribués par ordre alphabétique imposés par le sélectionneur, le meilleur joueur du tournoi échappe à un étrange 1 et peut conserver son 14. Ce numéro que le monde ne regardera plus comme avant.