Malgré une rencontre qui s’annonçait jouée d’avance, puisque le PSG affrontait une AS Monaco sans ses titulaires (5-0), la tribune présidentielle a vibré pour Paris.

 

Manque de respect ? Si certains n’ont toujours pas compris la décision de Leonardo Jardim, qui a décidé d’aligner de nombreux joueurs de la CFA face au PSG, le coach portugais aura au moins permis au Parc des Princes de voir pas mal de buts pour cette demi-finale de la Coupe de France. De quoi donner raison à ceux qui s’étaient déplacé malgré le peu de suspens attendu comme Jean-Pierre Papin, Didier Deschamps et son fils Dylan, mais aussi Mickaël Landreau. Les fidèles étaient là avec Nicolas Sarkozy, son fils Pierre, Anne Hidalgo, Enrico Macias, Michel Cymes, Louis Bertignac, venu avec sa compagne et sa vapote ou encore Raymond Domenech et Estelle Denis. Le gratin pour la CFA.