Mais à quoi peuvent ressembler les soirées des joueurs du Barça ? Si vous vous êtes déjà posé cette question, Ivan Rakitic va vous éclairer.

 

Les joueurs du FC Barcelone ne sont pas des gros teufeurs. S’il n’y avait pas vraiment de doute, Ivan Rakitic le confirme aujourd’hui au journal croate Novi List. Et le mythe des soirées glamour des footballeurs risque d’en prendre un coup. Car loin d’être sulfureux, Lionel Messi, Andrés Iniesta et leurs coéquipiers du Barça préfèrent les dîners entre amis aux boîtes de nuit. Si Gerard Piqué confiait ne plus y avoir mis un pied depuis sa paternité, il n’est donc pas le seul Blaugrana à rester loin des clubs de Barcelone.

 

 

À plus de 70 ans, "The Observer" prend sa retraite et quitte le Barça

« Nous évitons les fêtes et les bars »

Pour l’anniversaire de Luis Suarez, le 24 janvier dernier, Ivan Rakitic évoque notamment un simple dîner accompagnés de leurs épouses et enfants respectifs. « Je sais que les gens pensent que la vie d’un footballeur est faite de glamour et de fêtes totalement folles… mais quand Luis Suarez m’a invité pour célébrer ses 30 ans, c’était comme si vous m’aviez invité vous, s’amuse l’international croate. La majorité des joueurs du Barça, y compris Messi, Suarez et moi, ont une famille, nous évitons les fêtes et les bars ». À côté des soirées de Florentino Perez, évoquées par Football Leaks il y a quelques mois, les cracks du Barça passeraient pour des enfants de choeur.

 

 

Jeu d’enfants

Et quand ils ne partagent pas une partie de poker, c’est au ludo que les Catalans occupent notamment leur temps dans l’avion, avant les matchs. Le ludo ? C’est un jeu de société pour enfants, inspiré du pachisi et réunissant de deux à quatre joueurs. Le but est de faire le tour du circuit avec quatre pions et de les ramener à la maison avant les autres joueurs. Un jeu comparable au jeu des petits chevaux. L’éclate totale.

 

Les Catalans ont même deux équipes définies. Le membre du staff Pepe Costa, Messi, Suarez et Mascherano d’un côté face à Iniesta, Busquets, Alba et Rakitic de l’autre. Lors de leur voyage au Qatar, en décembre dernier, ils ont joué pas moins de six heures. À la fin, Ivan Rakitic voyait même des coeurs et trèfles lui hanter l’esprit. La raison de sa méforme ?

 

Devenu ambassadeur du Barça il y a peu, Ronaldinho ferait bien leur donner l’adresse de ses clubs préférés.

 

N.F.