En prenant une photo dans le vestiaire de la Juventus, Juan Cuadrado en a peut-être un peu trop dévoilé sur Miralem Pjanic. Résultat, l’ailier colombien a tenté de se rattraper en retouchant (assez mal) le cliché.

 

L’effet Streisand ? Juan Cuadrado ne connaît visiblement pas. Car c’est exactement ce que vient de provoquer le joueur colombien avec une petite photo en compagnie de son coéquipier Sami Khedira postée sur Instagram. Jusqu’ici, rien de plus classique. Sauf qu’un détail n’a pas échappé à la Gazzetta dello Sport et de nombreux internautes. Le journal italien raconte en effet que l’ex de Chelsea a posté trois versions de ce cliché. Et dans la première, on peut y voir en arrière-plan le casier de Miralem Pjanic sur lequel est affiché une photo de l’ex-joueur de l’AS Roma en compagnie de son ancien coach Luciano Spalletti.

 

Ne voulant pas mettre son coéquipier dans l’embarras, Juan Cuadrado a alors retouché la photo. Elle a d’abord été republiée avec la photo de Miralem Pjanic floutée, puis dans une troisième et dernière version, toujours en ligne, avec un… emoji ballon de foot posé en plein milieu du cliché.

À 13 ans, le fils du mythique Obafemi Martins signe aussi à l'Inter

 

 

Toute mon équipe est meilleure que Pjanic”

Si cela prouve que les joueurs sont – à raison – de plus en plus méfiants avec les réseaux sociaux, les supporters de la Juventus s’interrogent désormais sur le sens de cette photo affichée sur le casier. Certains pensent que l’ex-joueur de l’OL a affiché cette image pour se… motiver, suite au tacle adressé par Luciano Spalletti après son transfert à Turin cet été. “Strootman et Paredes sont plus forts que Pjanic. Toute mon équipe est meilleure que Pjanic, même les magasiniers”, avait déclaré le coach de l’AS Rome. D’autres pensent que c’est un hommage à son ancien entraîneur. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que Juan Cuadrado fera beaucoup plus attention à l’angle de sa prochaine photo.

 

Domani torna la #UCL Panita @sami_khedira6 #forzajuve 🏁 Dios al mando 🙏🏾bless

Une publication partagée par Juan Cuadrado (@cuadrado) le

V.L.