Après Patrice Evra, c’est au tour de son fils Lenny de prendre la relève. Pas encore sur les terrains mais sur les réseaux sociaux, en s’enjaillant sur du Booba. They love this game.

 

À 35 ans, Patrice Evra ne lâche plus Instagram. Devenu incontournable sur le réseau social depuis l’Euro et un « I love this game » aujourd’hui culte, le défenseur de la Juventus a encore frappé ce matin. Et cette fois, le joueur des Bleus a appelé son fils Lenny (11 ans) en renfort ainsi qu’un ami de ce dernier pour « s’enjailler » sur un titre de Booba.

 

 

L'OM a présenté son nouveau (et superbe) pull de Noël

« J’ai commencé à parler Wolof sans faire exprès »

Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de DKR, un hommage à Dakar, la ville natale de Patrice Evra au Sénégal. « C’est pas le quartier qui me quitte. C’est moi j’quitte le quartier. J’ai maillé, maillé, maillé, déjà. J’ai pas bâillé, bâillé, fait des dégâts », rappe face caméra Lenny Evra, visiblement fan du Duc, dans le salon avec son père. Grâce à B2O, « pendant un moment je me suis cru au Sénégal » écrit le joueur des Bleus qui a même « commencé à parler Wolof sans faire exprès ».

 

 

Lenny loves this game

Et si Tonton Pat’ porte une casquette Donald, jamais effrayé par le ridicule, son aîné – Patrice Evra et sa femme Sandra sont aussi les parents de Maona, 4 ans -, lui, préfère rester swag avec un maillot des Knicks. En digne héritier, le mini Evra reprend quand même le gimmick de son père, « I love this game », suivi d’un bruyant « Hahahaha ». Pendant que les fils de Zizou prennent la relève de papa sur le terrain, Lenny Evra préfère apparemment le rap au foot. Les Jul, PNL et SCH sont prévenus.

 

 

 

V.L.