Tiens, le méchant Vincent Bolloré peut aussi faire de “bonnes” choses. Selon Le Parisien, le patron de Vivendi est venu en aide au Paris FC (National) en grande difficulté financière. Après le PSG de Denisot, le PFC de Bolloré ?

 

L’optimisme est de retour au Paris FC. Après une interdiction de recrutement et une menace de rétrogradation par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), le club est finalement autorisé à intégrer de nouvelles recrues. Et ce grâce à l’intervention himself de Vincent Bolloré, en discussions pour devenir partenaire du club. Dans Le Parisien, on apprend que le patron de Vivendi et Canal+ a passé un coup de fil à la DNCG pour soutenir le club et confirmer que les négociations avec le Paris FC sont en bonne voie. Et même si rien n’est encore acté, cela a suffi à la DNCG qui a finalement autorisé le club à recruter d’ici la fin du mercato d’hiver dans quelques heures.

 

En voie de fusion avec le Racing, le club de National est dans le rouge financièrement. Après une saison très compliquée en Ligue 2 l’année dernière et un déficit d’environ trois millions d’euros, la DNCG avait puni le club parisien cet hiver. Mais un apport d’un million d’euros puis le coup de fil de Vincent Bolloré ont depuis changé les choses. Hasard ou pas, ça va également mieux sur le terrain. Vendredi, le Paris FC a battu le leader Concarneau (1-0) permettant à l’équipe de revenir à deux points du podium. Bientôt la remontée en Ligue 2 ?

Antoine Griezmann parle religion : "Je baigne dedans depuis tout petit"

 

E.R.