4 buts, 42002 spectateurs et, comme d’habitude, pas mal de personnalités en tribune présidentielle. Résumé de PSG-Rennes depuis les gradins du Parc des Princes.

 

Pas une rencontre au Parc des Princes sans que Nicolas Sarkozy ne vienne serrer la main de Nasser Al-Khelaïfi. Pendant que son rival Alain Juppé se faisait cuisiner par Karine Le Marchand dans Une ambition intime, sur M6, le président des Républicains serrait donc des pinces et tapait des smiles, campagne oblige, tout en admirant le club parisien écraser le Stade rennais 4-0 en compagnie de son plus jeune fils, Louis.

 

Presque aussi habituée du Parc que l’homme aux ancêtres gaulois, Malika Ménard, ex-Miss France a vu son ex Benoît Costil passer une très sale soirée avec 4 buts encaissés. Côté wags actuelles, le PSG a pu compter sur la présence d’Izabel Goulart, madame Kevin Trapp, aussi ravie que sur un shooting Victoria’s Secret par le retour de son mec dans les buts, Carol Cabrino, madame Marquinhos, et Célia Jaunat, récente recrue sur le banc de la tribune VIP avec l’arrivée cet été de son compagnon Grzegorz Krychowiak. Moins de sourire du côté de Karine Ferri, à l’image de tout le clan Gourcuff.

La FFF débarque dans l'eSport avec le lancement d'une équipe de France

 

Pas de Salma Hayek

Car sur le terrain, dimanche 6 novembre, les Parisiens ont déroulé face aux Rennais. Après le doublé d’Edinson Cavani, sorti quelques minutes plus tard sur blessure, Adrien Rabiot aggrave le score avant que Marco Verratti ne finisse le travail en inscrivant le 4e et dernier but de la rencontre.

 

En tribune présidentielle, le tableau était plus hétérogène. On a pu voir le retour de David Luiz, Estelle Denis faire la moue au lendemain du décès de Touche pas à mon sport, Cécile de Ménibus faire des selfies avec son compagnon, Yannick Noah avec un bonnet, Bernard Lama et Lilian Thuram avec des lunettes et la fille de François-Henri Pinaut, Mathilde. Pas l’ombre de Salma Hayek à l’horizon, visiblement trop déçue par l’ambiance des stades français. À moins qu’elle ne se soit glissée chez les Ultras, cerveza à la main.