Chez les U17 de Cruzeiro, on trouve peut-être des futurs cracks mais surtout des références à Riquelme, qui a inspiré les prénoms de quatre joueurs de cette catégorie. Improbable.

 

Et si le futur numéro 10 de la Seleçao s’appelait Rikelme ou Riquelmo ? Ça a l’air absurde – ou tout droit sorti d’un vieux PES – mais ce n’est pas totalement impossible. Car au Brésil, des futurs cracks portent bien un nom inspiré par l’Ultimo Diez, dont l’influence a été telle que certains pères de famille lui ont rendu hommage dans les années 2000. Pour que l’histoire soit encore plus belle, quatre d’eux se retrouvent même aujourd’hui chez les U17 de Cruzeiro : Riquelmo (attaquant) peut ainsi recevoir des caviars envoyés par Rikelme Cuiaba, Riquelme Figueiredo ou Riquelmy (milieux). Dans le vestiaire, pas de trace des légendes Ronaldo ou Rivaldo, pourtant vues sous le maillot bleu et blanc.

 

 

Avant qu’un tweet ne le fasse remonter à la surface, Globoesporte s’était déjà intéressé à ce phénomène un peu improbable, surtout dans un pays considéré comme rival de l’Argentine. En 2017, le média listait des ados comme Riquelme de Carvalho (Vasco), Rykelmo (Flamengo) ou encore Riquelmy (Atlético-MG). Pour ce dernier, son nom cache quelque chose d’encore plus fou : son père, supporter du Corinthians, avait voulu fêter l’élimination du rival Palmeiras en Libertadores, par… le Boca de Roman.

 

globo

 

Sur Globoesporte, on retrouvait aussi une partie des futurs U17 de Cruzeiro, dont Riquelmy qui “aime beaucoup (son) nom”, et Riquelmo, déjà au club à l’époque. “Mon père était fan du joueur, expliquait-il. Ma mère voulait que ce soit un peu différent, donc elle a choisi Riquelmo. J’espère que j’atteindrai son niveau un jour”. La Seleçao sera sûrement ravie dans quelques années. Comme Roman.