Retraité depuis un an, Ronaldinho (38 ans) a laissé ses empreintes de pieds au Hall of Fame du Maracana.

 

Ils ont mis certains des plus grands golazos du foot des années 2000. Un an après avoir raccroché les crampons, les pieds de Ronaldinho ont laissé leurs empreintes au stade du Maracana pour officiellement intégrer le Hall of Fame, aux côtés d’autres légendes du foot auriverde. “C’est l’un des plus grands trophées de ma carrière”, s’est réjoui Ronnie lors d’une cérémonie forcément 100% Brazil, avec des musiciens pour quelques morceaux de samba en son honneur.

 

 

Intronisé quelques semaines après Marta, considérée comme la meilleure joueuse de l’histoire, Ronaldinho en a profité pour donner des nouvelles. “Tout me manque dans le foot, surtout les amitiés”, a confié le champion du monde 2002 sous les yeux de Wilson Witzel, gouverneur de Rio. Casquette Kangol sur la tête, le Ballon d’or 2005 a aussi précisé qu’il aurait pu faire son entrée officielle au Hall of Fame, où l’on retrouve Pelé, Zico ou encore Ronaldo, il y a huit ans lors de son passage à Flamengo, mais que son agenda ne lui avait finalement pas permis.

 

 

 

Pas de sujets qui fâchent

Sans surprise, Ronaldinho était toutefois moins bavard sur quelques récentes polémiques qu’il a refusé d’aborder : le retrait de son passeport pour une amende impayée de 2 millions d’euros par la justice brésilienne, qui l’accuse de dégâts environnementaux causés par une construction illégale dans une zone protégée, et surtout son soutien au nouveau président Jair Bolsonaro, classé à l’extrême droite. Merci de ne pas trop casser le mythe.

 

Ronaldinho entre au Hall of Fame du Maracana le 8 janvier 2018 - Panoramic