Avant d’affronter le Real en finale de la Ligue des champions, Sadio Mané a raconté avoir fait un cadeau à son village du Sénégal.

 

Liverpool ne sera pas la seule ville à être derrière les Reds samedi soir. Au Sénégal, on risque de croiser de nombreux maillots rouge dans le petit village de Bambali qui a vu grandir Sadio Mané. 18 ans après avoir vu l’incroyable finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Milan AC depuis son village, l’attaquant sénégalais leur a fait parvenir 300 maillots pour supporter les Reds dans la tenue idéale.

 

Personne ne travaillera dans le village ce jour-là, a expliqué un Sadio Mané déjà habitué à faire de nombreux dons pour Bambali, cité par The Guardian. Ma famille vit toujours dans ce village. Ma mère et mon oncle. Ils regarderont forcément, il y a 2000 habitants. J’ai acheté et envoyé 300 maillots aux gens du village pour qu’ils les portent lors de la finale”, a ajouté le premier joueur sénégalais à disputer une finale de C1, assurant au passage qu’il reviendrait à Bambali après la Coupe du monde : “J’espère leur montrer la médaille du vainqueur”. 

Pour les transferts de dernière minute, les clubs de Premier League peuvent remplir un simple formulaire

 

Son “grand souvenir” de 2005

Avant de vivre la finale de C1 en tant que joueur, Sadio Mané en a profité pour raconter comment il avait vécu celle de 2005 et le “miracle d’Istanbul” devant sa télé avec un ami. “C’était un grand souvenir (…) Quand Liverpool perdait 3-0, il était hors de lui. Il a arrêté de regarder et il est parti sauf que quand il est revenu il n’y croyait pas, Liverpool avait finalement gagné”, raconte celui qui soutient à l’époque le Barça. “Je lui ai parlé hier, il vit toujours au Senegal, il s’appelle Youssouph Diatta. Il m’a demandé de ne pas perdre 3-0″, précise l’ancien de Metz. Tant qu’à la fin, le gagnant porte un maillot rouge, tout le monde sera quand même content à Bambali.