Avant d’affronter le Real en finale de la Ligue des champions, Sadio Mané a raconté avoir fait un cadeau à son village du Sénégal.

 

Liverpool ne sera pas la seule ville à être derrière les Reds samedi soir. Au Sénégal, on risque de croiser de nombreux maillots rouge dans le petit village de Bambali qui a vu grandir Sadio Mané. 18 ans après avoir vu l’incroyable finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Milan AC depuis son village, l’attaquant sénégalais leur a fait parvenir 300 maillots pour supporter les Reds dans la tenue idéale.

 

Personne ne travaillera dans le village ce jour-là, a expliqué un Sadio Mané déjà habitué à faire de nombreux dons pour Bambali, cité par The Guardian. Ma famille vit toujours dans ce village. Ma mère et mon oncle. Ils regarderont forcément, il y a 2000 habitants. J’ai acheté et envoyé 300 maillots aux gens du village pour qu’ils les portent lors de la finale”, a ajouté le premier joueur sénégalais à disputer une finale de C1, assurant au passage qu’il reviendrait à Bambali après la Coupe du monde : “J’espère leur montrer la médaille du vainqueur”. 

"Le succès est trompeur" : Pep Guardiola a un discours de Bielsa affiché dans son bureau

 

Son “grand souvenir” de 2005

Avant de vivre la finale de C1 en tant que joueur, Sadio Mané en a profité pour raconter comment il avait vécu celle de 2005 et le “miracle d’Istanbul” devant sa télé avec un ami. “C’était un grand souvenir (…) Quand Liverpool perdait 3-0, il était hors de lui. Il a arrêté de regarder et il est parti sauf que quand il est revenu il n’y croyait pas, Liverpool avait finalement gagné”, raconte celui qui soutient à l’époque le Barça. “Je lui ai parlé hier, il vit toujours au Senegal, il s’appelle Youssouph Diatta. Il m’a demandé de ne pas perdre 3-0″, précise l’ancien de Metz. Tant qu’à la fin, le gagnant porte un maillot rouge, tout le monde sera quand même content à Bambali.