Fan du Real Madrid, Rafael Nadal ne se rêve pas que président du club. Le tennisman l’est déjà un peu puisqu’il aurait recommandé Marco Asensio au boss actuel Florentino Perez. 

 

Considéré comme un futur crack du Real Madrid depuis son arrivée en 2014, Marco Asensio peut dire merci à Rafael Nadal. Dans une interview à Real Madrid TV, l’ex-joueur de de Majorque et de l’Espanyol révèle que le tennisman n’est pas étranger à sa signature dans l’équipe de Zizou. “L’anecdote est vraie, Rafa Nadal a appelé Florentino et lui a dit qu’ils ne pouvaient pas me laisser filer”, a confirmé l’attaquant de 21 ans. Au moment de sa signature, Miguel Angel Nadal, oncle de Rafael et directeur sportif de Majorque, avait reconnu avoir eu des contacts avec le Real grâce à roi de Roland-Garros.

 

Repéré par Rafael Nadal, Marco Asensio débutait sa carrière à Majorque et intéressait notamment le grand rival du Barça. Mais c’est le club catalan qui l’a finalement laissé filer, faisant aujourd’hui rager pas mal de supporters à Barcelone. Car après plusieurs prêts, le joueur de 21 ans a confirmé qu’il était déjà un très grand pour sa première saison avec le Real, où il a fait 37 apparitions.

Comme Vinicius, ces joueurs se sont aussi vus Ballon d'or au Real

 

 

La prédiction de madame Asensio

Coïncidence ou non, sa mère avait déjà prédit sa signature à Madrid. Car un jour, madame Asensio et sa famille ont eu la joie de tomber sur le bateau de Florentino Perez pendant leurs vacances. “Ma mère l’a reconnu et lui a demandé de prendre une photo avec nous. Elle lui a dit qu’un jour, je serai un joueur du Real Madrid (…) il s’en rappelle en plus”, a raconté l’international espagnol, prénommé Marco en hommage à Van Basten.

 

C’est au mois de décembre 2014 que Marco Asensio signera finalement au Real. “Pendant l’hiver, mon agent m’a appelé pour me dire que le Real Madrid était intéressé, a-t-il précisé. Ensuite, Florentino m’a appelé avant un match pour me dire que j’allais devenir un joueur du Real Madrid. Tout s’est fait en un jour : on a voyagé à Madrid, signé le contrat, visité le Bernabeu et je suis retourné à Majorque. C’était rapide et intense, la satisfaction était immense”. Elle le sera encore plus si le Real gagne la Ligue des champions le 3 juin contre la Juve.