Si l’arbitre Michael Oliver passe des journées difficiles depuis Real-Juve, son homonyme reçoit également son lot d’insultes sur Twitter. 

 

N’a jamais été arbitre pour ceux qui doutent”. Malgré une précision assez claire dans sa bio Twitter, un dentiste retraité de 57 ans a droit à des dizaines d’insultes depuis le controversé Real-Juve (1-3) et le penalty très litigieux accordé à la 93e aux Espagnols. La raison ? L’Anglais et fan de Sunderland a la malchance de s’appeler Michael Oliver, le nom de l’arbitre du match qui donne des idées noires aux supporters de la Juve.

 

 

Je n’ai jamais vu un torrent d’insultes pareil, c’est vraiment triste, a raconté Michael Oliver, pourtant déjà habitué à recevoir des messages peu sympathiques après les rencontres arbitrées par son homonyme en Angleterre. Certains commentaires étaient vraiment violents (…) je me rends compte ce que c’est d’être arbitre professionnel”, regrette-t-il. L’ancien dentiste n’en veut toutefois pas à l’arbitre de lui avoir un peu gâché sa soirée à la maison au côté de son épouse. “Il mérite des excuses”, a aussi tweeté le retraité qui voudrait quand même “une pinte” en remerciement des 12h passées à répondre aux menaces.

 

 

 

Heureusement, Michael Oliver a finalement réussi à faire comprendre aux supporters de la Juve qu’ils faisaient erreur. D’autant qu’en dehors des fans bianconeri, également occupés à insulter la compagne de l’arbitre, les supporters italiens ont aussi lancé un hashtag “ItalyLovesMichaelOliver” en soutien à l’homme en noir. “Tout va bien, l’Italie m’aime à nouveau même si je ne suis pas l’arbitre. Merci l’Italie, je vous aime aussi et en particulier le vin et les pâtes”, a-t-il ironisé. Et s’il suffisait d’un tweet pour que le vrai Michael Oliver se fasse également pardonner ?