Directrice d’une chaîne télé du groupe Discovery, Susanna Dinnage a été nommée mardi à la tête de la Premier League.

 

2019 sera l’année d’un gros changement pour la Premier League. Après quasiment 20 ans de bons et loyaux services, Richard Scudamore va quitter son poste pour laisser la place à Susanna Dinnage (51 ans), première femme à devenir présidente-directrice générale du championnat le plus médiatisé au monde. “J’ai hâte de prolonger le succès de la League pour de nombreuses années à venir”, s’est félicitée la directrice de la chaîne Animal Planet. Cette grande fan de Fulham, où elle est abonnée, a aussi travaillé pour MTV ou Channel 5.

 

 

Susanna était le choix évident, étant donné son parcours dans la gestion d’entreprises complexes dans un contexte de transformation et de perturbation numériques”, s’est de son côté réjoui Bruce Bruck, le président de Chelsea qui a dirigé la campagne de recrutement. Dès janvier 2019, Susanna Dinnage devra notamment gérer un dossier chaud avec la Fédération anglaise, qui souhaite limiter à 12 le nombre de joueurs étrangers dans les clubs de Premier League pour favoriser le passage au Brexit.

 

Alors qu’en France, Nathalie Boy de la Tour est présidente de la LFP depuis 2016, l’Angleterre pourrait voir une autre femme arriver à la tête de l’English Football League (EFL), en charge des divisions inférieures. Nommée présidente intérimaire depuis septembre, Debbie Jevans, ex-tenniswoman de 58 ans, pourrait occuper le poste de façon permanente selon le Daily Mail. Encore bonne nouvelle pour la parité en Angleterre, où les femmes sont de plus en plus présentes au micro des matchs de foot.