Une défaite, une amende et un abonnement au banc de touche : Szczesny revient sur la cigarette qui a quasiment terminé sa carrière à Arsenal en 2015. 

 

Mathieu, Wilshere, Verratti mais aussi… Szczesny. Longtemps présent au club des joueurs-clopeurs, le gardien polonais vient de raconter comment la cigarette lui avait quasiment coûté sa place chez les Gunners, au jour de l’an 2015. À l’époque, à la fin d’un match calamiteux face à Southampton (2-0, buts de Mané et Tadic), le portier décide de s’en griller une pour évacuer la pression. “Je fumais régulièrement et le boss le savait très bien, il ne voulait juste pas que l’on fume dans le vestiaire, se souvient-il dans “In Lockdown”, un nouveau podcast d’Arsenal. Sur le coup de l’émotion du match, j’ai fumé dans le coin des douches, de l’autre côté du vestiaire. Personne ne me voyait alors j’en ai allumé une.”

 

 

Très mauvaise idée : si ce ne sera pas Wenger lui-même, quelqu’un va évidemment le repérer clope au bec. Et bien sûr tout balancer. “Je l’ai vu quelques jours plus tard, il m’a demandé si c’était vrai et j’ai dit “oui”, avoue le gardien de la Juve, qui écope alors d’une amende de 23.000 euros. Il m’a sanctionné et m’a dit : “Tu vas être exclu de l’équipe pendant un temps”. Mais il n’y a pas eu de grosse dispute. J’ai été très pro là-dessus.”

 

 

 

Destination Rome

Ce qui n’empêche pas Ospina de jouer tous les matchs de Premier League à sa place, ne lui laissant que la Cup et de minces espoirs de retourner la situation : “J’espérais revenir dans l’équipe quelques semaines plus tard mais nous étions en forme et David Ospina avait fait de très bons matchs.” Seule solution : attendre ou partir en prêt pour prouver qu’il était “toujours le meilleur gardien du club.” C’est bizarre mais parfois c’est le meilleur moyen”, raconte celui qui choisira l’option prêt (Roma) l’été suivant, avant de retrouver un bien meilleur niveau à la Juve. Où Sarri ne risque pas trop de l’embêter avec la clope.