Dur de trouver une complicité plus forte que celle de Lionel Messi et Luis Suarez dans le foot. Très amis, les deux joueurs du Barça se sont prêté au jeu d’une interview croisée et assez improbable à la télé uruguayenne.

 

Comment douter de leur amitié ? Véritables “frères” au sein de MSN, Lionel Messi et Luis Suarez sont également très liés en dehors du terrain. Nouvelle preuve hier soir dans l’émission uruguayenne Por la camiseta sur Canal 10, où les deux sud-américains ont fait d’étonnantes confidences. Dans une ambiance “entre potes”, partie de cartes et maté inclus, on y apprend par exemple que le film préféré de Luis Suarez s’appelle… Titanic et qu’il porte des chaussettes… Donald. Son image de Cannibale en prend un coup.

 

Autour de la table, Lionel Messi prouve qu’il peut aussi exceller dans un autre registre : celui du chambreur. “Dans le vestiaire, on a un endroit pour jouer au basket, moi je me défends mais Luis est nul”, a lâché le numéro 10 du Barça. “Au ping-pong, je l’ai tué, rétorque El Pistolero. On a joué trois matchs et j’ai gagné. Depuis, il ne m’a plus proposé de jouer”, confie l’attaquant. Mauvais perdant, Leo Messi ?

Pour le Barça, la colère des supporters sur les réseaux est amplifiée par les bots

 

 

Je le fais assis moi aussi”

Un des grands moments de l’émission restera la séquence façon Les Z’amours. Lionel Messi doit répondre à des questions sur son coéquipier et notamment sur… sa position pour uriner. Même Tex n’aurait pas osé. “Assis, non ? Moi aussi”, révèle l’Argentin, qu’on a connu plus pudique. Éclats de rire et explications : “C’est plus pratique, tu te lèves le matin, à moitié endormi (…) après je ne sais pas tout non plus sur lui”, précise-t-il quand même. L’euphorie de la remontada ? Même pas, car à voir la teinture blonde du quintuple Ballon d’or, l’interview a été tournée bien avant le match contre le PSG.

 

 

Autre séquence vie personnelle, Lionel Messi a aussi parlé de son fils Thiago. L’imagine-t-il footballeur comme lui ? C’est mal parti puisque le petit garçon, âgé de 4 ans, est droitier et n’aime pas vraiment le foot. “Il en fait parce qu’il a des amis qui y jouent à l’école. C’est pas comme son fils (à Suarez) qui est toute la journée avec le ballon”, confie celui qui épousera Antonella Roccuzzo cet été. Pour le Barça, il faudra compter sur Mateo (1 an).

 

 

Karaoké massacre

Ce qui est certain toutefois, c’est que Luis Suarez ne fera jamais une carrière dans la chanson après avoir raccroché les crampons. L’émission a eu la bonne idée de lui imposer un karaoké sur La Mano de Dios, chanson culte de Rodrigo dédiée à Diego Maradona et c’est un carnage au moins aussi violent que la remontada.

 

 

 

E.R.