À quelques jours du début du Mondial, un Argentin vient d’arriver en Russie après 14.200 km parcourus à vélo. 

 

Voir ce qui pourrait être le dernier Mondial de Messi ? Si c’est forcément motivant pour un Argentin, Lucas Ledezma (30 ans) a montré qu’il était plus déterminé que n’importe qui d’autre pour se rendre en Russie. Car mercredi, ce prof de sport est arrivé à Moscou après 14.200 km parcourus à vélo et 21 pays traversés en six mois. Une performance qui va lui permettre de soutenir l’Albiceleste mais également de faire une bonne action. “Ce qui me motive, c’est la sélection argentine et faire un geste solidaire en récoltant des fonds pour créer une école destinée aux enfants handicapés de Toledo où je vis”, a-t-il confié à TyCSports.com depuis la Russie.

 

 

 

4500m d’altitude, c’était quelque chose”

Motivé, il fallait forcément l’être au cours de ce périple débuté le 5 janvier à Cordoba et dont les obstacles auraient pu avoir raison de son enthousiasme. “Les premiers jours étaient très durs, j’ai commencé à prendre conscience de tout ce qu’un voyage en si peu de temps représentait, reconnaît le prof de sport. Le plus difficile, c’était le col du Jama, entre l’Argentine et le Chili. 4500m d’altitude, c’était quelque chose”, explique-t-il, précisant aussi avoir souffert du vent et du froid.

 

L’expérience était très belle, assure toutefois celui qui a traversé le Pérou, l’Equateur, la Colombie, le Panama, le Mexique – où il s’est accordé un peu de répit en prenant l’avion jusqu’en Espagne -, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne ou encore la Lituanie. Partout où je passais, les gens me recevaient très bien“, s’est réjoui l’Argentin, dont l’initiative rappelle celle d’un supporter égyptien également parti à vélo. Pour Lucas Ledezma, qui suit l’Albiceleste dans toutes les grandes compétitions depuis 2014, il reste quand même une dernière mission à accomplir : trouver une place pour le premier match de l’Argentine contre l’Islande le 16 juin.