Battu pour l’ouverture du championnat, O’Higgins (D1 chilienne) a sauvé l’honneur en arborant un flocage façon frites entre le génial et l’affreux. 

 

Certes, voir des maillots étranges est devenu une habitude du foot moderne. Mais dimanche, lors d’ouverture du championnat à Huachipato (2-1), O’Higgins a réussi à aller très très loin pour son partenaire McDonald’s. En plus d’avoir arboré du rose – au lieu du bleu pour lequel l’équipe est surnommée la Celeste – les joueurs avaient surtout des numéros jaunes en forme de frites avec une pointe de rouge (pour le ketchup, bien entendu) dans le dos.

 

 

De quoi attirer l’attention mais aussi quelques soucis. Car faute de lisibilité, l’ex-club d’Eduardo Berizzo pourrait être sanctionné. Dans l’article 36 du règlement du championnat, il est précisé que les numéros doivent être “d’une couleur contrastant particulièrement avec celle du maillot” pour les spectateurs dans le stade mais aussi devant la télé. S’il est reconnu coupable, le club de Rancagua pourrait écoper d’une sanction financière. Comment on dit “un peu salé” en espagnol ?