Troisième du Mondial 98 avec la Croatie, un ex-joueur met sa médaille aux enchères. Mais son identité reste un mystère. 

 

Qui peut bien vouloir se séparer de sa médaille ? 20 ans après le premier Mondial historique de la Croatie, terminé à la 3e place, c’est la question que se posent certains fans dans le pays des Balkans. Car sur le site The Saleroom, on pourra bientôt s’offrir cet objet collector, avec un prix de départ de 7.500 euros. “Il n’existe que 30 exemplaires de cette médaille. Elle est extrêmement rare”, assure le site qui démarre les enchères le 7 décembre à Kessel (Allemagne).

 

La médaille de la Croatie 98

En Suède, un supporter de l'AIK a acheté un abonnement à vie

 

Une vente qui a stupéfait le sélectionneur de l’époque, Miroslav “Ciro” Blazevic. “Je n’arrive pas à croire qu’un de mes joueurs a pu mettre en vente cette médaille. Ils sont tous bien lotis”, a réagi l’ex-coach dans le quotidien Vecernji List. Pour lui, la médaille a même “peut-être été volée”. “Il (le responsable de sa mise en vente) ne restera pas anonyme, ce genre de chose est toujours révélé”, pense l’ex-sélectionneur de 83 ans.

 

 

La Fédération n’en sait pas plus

20 ans après l’énorme performance des coéquipiers de Suker, battus par la France en demi mais vainqueurs de l’Allemagne en quart et des Pays-Bas pour la 3e place, la Fédération croate n’a toutefois pas d’information sur le joueur en question. Contactée par l’AFP, elle a précisé que “les médailles sont la propriété privée d’individus qui peuvent en faire ce que bon leur semble” et refusé de se prononcer sur l’authenticité de l’objet. Repenser au doublé de Thuram était peut-être trop dur à supporter.