En plein tour de la Colombie, un supporter de Manchester United a croisé… Juan Mata dans la jungle. 

 

Se rendre en Russie pendant le Mondial ? Partir en vacances à Dubaï ou à Formentera ? Pour croiser son joueur préféré, Martin Payne (61 ans) a trouvé un moyen encore plus fort : se balader dans la jungle colombienne. Car c’est bien lors de son expédition en Amérique du Sud, débutée il y a un an, que ce fan de Manchester United est tombé par hasard sur Juan Mata (30 ans), en Colombie depuis plusieurs semaines.

 

 

Selon Payne, ils ont marché ensemble quelques minutes et parlé de la prochaine saison de Manchester United, de leur tournée estivale aux Etats-Unis et des chances de l’Espagne au Mondial en anglais et en espagnol”, rapporte la Press Association qui nous apprend cette improbable histoire. Et à la fin de la discussion, Martin Payne n’a pas oublié de prendre une photo-souvenir avec son joueur préféré, prétextant que… son fils Michael était son plus grand fan. “J’étais ravi quand papa me l’a dit, j’étais très heureux pour lui”, a confié Michael (20 ans).

 

 

Nous devons encore améliorer les choses”

Si Martin Payne a posé son sac à dos en Colombie il y a quatre mois, Juan Mata est arrivé en plein milieu du mois de juin. Dans le cadre de son projet Common Goal, qui encourage les joueurs à donner 1% de leur salaire à une oeuvre de charité, l’ancien de Chelsea a disputé un match de charité à Bogota et pu observer le travail de la fondation Tiempo de Juego avec laquelle il collabore. “C’était fantastique de voir ce que fait la fondation (…) j’ai toujours voulu venir en Colombie, et aujourd’hui, voir qu’il y a des enfants dont la vie s’améliore grâce au sport est très gratifiant”, s’est-il félicité avant de rappeler le message de Common Goal : “Il est nécessaire de partager les grands revenus que génèrent le foot avec les gens qui en ont le plus besoin (…) Nous devons encore améliorer des choses dans ce monde”.