Des articles de presse, des milliers d’abonnés sur Instagram et des maillots de la Juventus : si Dionisio Farid avait tout de la promesse du foot, c’était en fait une imposture. 

 

L’Amérique latine tient la version 2.0 de Carlos Kaiser. Plus de 20 ans après cet imposteur brésilien, passé par des clubs comme Flamengo et même Ajaccio, où il aura trouvé 1000 prétextes pour éviter de fouler la pelouse et montrer son vrai niveau, un autre faux footballeur a cette fois trompé le Mexique. Il s’appelle Dionisio Farid Rodriguez et à 19 ans, il a réussi à faire croire à des milliers d’internautes mais surtout à plusieurs médias locaux qu’il était l’une des grandes promesses des U20 de la Juve.

 

dio

Accusé d'avoir pris un rouge pour voir le Superclasico, Leandro Paredes (Zénith) était bien à la Bombonera

 

Parmi ses victimes, on retrouve le quotidien AND Sureste. “Un footballeur d’Oaxaca est convoqué par la Juventus”, titrait le journal, forcément fier de cette nouvelle pépite qui pose en pleine séance d’autographes avec des jeunes de son quartier. “Dans ce monde, il n’y a rien d’impossible si tu travailles, ose alors Dionisio Farid. J’ai beaucoup souffert pour rester à la Juventus”. Mais si le journal tombe dans le panneau, c’est aussi parce que le Mexicain a évidemment travaillé son story-telling, affirmant avoir été choisi lors d’une détection comprenant 500 joueurs du monde entier, après avoir été repéré par des émissaires turinois lors d’un tournoi aux Etats-Unis où des clubs espagnols comme le Rayo et Getafe seraient aussi venus aux renseignements.

 

dioo

 

 

Photoshop FC

Comme tout bon menteur, Dionisio Farid a aussi beaucoup misé sur les réseaux sociaux. Et c’est sur son compte Instagram, monté jusqu’à 16.200 abonnés, qu’on trouve son coup de maître : un photomontage où il a utilisé une image du jeune João Serrão, un vrai joueur des U20 de la Juve, dont la tête est tout simplement remplacée par la sienne. Une maîtrise relative de Photoshop dont il se sert aussi pour truquer une photo d’un autre jeune de la Juve, Alessandro Di Pardo, tout en continuant à affirmer qu’il a déjà joué en Youth League, après avoir évolué chez les Fuerzas Básicas del Club Lobos et les Pumas au Mexique.

 

dio4

 

 

Malheureusement pour Dionisio Farid, la supercherie n’aura duré que quelques mois. Plusieurs médias ont finalement repéré que son nom ne figurait pas dans l’effectif des U20 de la Juve et qu’il avait notamment truqué une photo d’un match entre les Italiens et l’Olympiakos. Résultat, le Mexicain a tristement fermé son compte Instagram, sans vraiment donner d’explication. Et sans avoir tenu son mensonge assez longtemps pour rêver d’un biopic au cinéma, façon Carlos Kaiser.

 

 

diooo2

 

dio3