À 47 ans, Roy Larner a eu une étonnante réaction lors de l’attaque terroriste du London Bridge qui a fait sept morts, samedi 3 juin. En plus de s’en prendre aux assaillants, il a crié son amour pour… Millwall.  

 

Comment réagir face à une attaque terroriste ? Si cette réaction ne figure sûrement pas dans les instructions pratiques données par le gouvernement, Roy Larner l’a tout de même fait. Comme un cri de guerre, ce supporter du club de League One (D3) n’a pas pu s’empêcher de faire référence à son équipe avant de s’en prendre aux assaillants. « Fuck you, je suis de Millwall ! » aurait-il ainsi crié aux terroristes qui se sont attaqués au bar Black & Blue, à Borough Market, le samedi 3 juin.

 

Fidèle à l’image des supporters de Millwall, réputés particulièrement violents, Roy Larner n’a ensuite pas hésité à se battre avec eux à mains nues, comme dans un bon vieux fight. « J’ai fait quelques pas vers eux et j’ai dit: ‘Fuck vous, je suis Millwall’. Alors ils ont commencé à m’attaquer », explique-t-il au Sun. “J’étais seul face aux trois à les combattre pendant que tout le monde courrait, c’est pour ça que j’ai été blessé comme ça”, a ajouté le supporter poignardé près de huit fois, à la tête, la poitrine et aux mains.

L’appartement de Kingsley Coman a été cambriolé à Pontault-Combault

 

En sang, il aurait quand même suivi les terroristes à l’extérieur du pub avant d’être mis dans une voiture de police. “C’est là que je me suis rendu compte que j’étais dans un sale état”, a-t-il ajouté, précisant avoir simplement bu quatre ou cinq pintes ce soir-là.

 

 

Le « Lion du London Bridge »

Encore à l’hôpital St. Thomas, où il a subi une intervention chirurgicale, cet Anglais originaire de Peckham, dans le sud de Londres, pense avoir « fait ce qu’il avait à faire ». Ayant permis à de nombreuses personnes présentes dans le bar de s’enfuir et survivre à ces attaques terroristes qui ont fait 7 morts et 48 blessés, Roy Larner est toutefois considéré comme un héros désormais. Son attitude lui a même valu d’être surnommé le « Lion du London Bridge », en clin d’oeil au lion que l’on retrouve sur l’écusson de son club.

 

Ses amis, qui on apparemment beaucoup d’humour, lui ont également offert le manuel « Apprendre à courir ». Quant à son « F *** vous, je suis Millwall », on espère qu’elle deviendra la nouvelle devise du club.