Héros du come-back des Pays-Bas contre l’Allemagne en novembre (2-2), le bout de papier du sélectionneur Ronald Koeman a été vendu aux enchères. 

 

Van Dijk replacé en attaque et but égalisateur du défenseur des Reds à la 90′ : dur de faire plus beau coup tactique que celui de Ronald Koeman face à l’Allemagne. Un pari osé et surtout immortalisé par un bout de papier qui a été la star d’une vente aux enchères organisée lundi par la fondation Cruyff à Amsterdam. En présence du sélectionneur, il a même été adjugé pour la somme de 35.000 euros, sans qu’on connaisse toutefois le nom de l’acheteur. Au total, les lots ont permis de récolter 330.750 euros qui serviront à aider des enfants en Afrique du Sud.

 

 

 

Juste après cette remontada – l’Allemagne menait 2-0 à la 85′ – et la fuite de ce papier imaginant un schéma ultra offensif, Koeman avait quand même reconnu qu’un adjoint en était l’auteur. “J’ai reçu le papier de Dwight Lodeweges sans savoir ce qu’il y avait dessus, expliquait la légende du Barça et des Pays-Bas, tout juste qualifiés pour le Final Four de la Ligue des Nations. Nous avions imaginé différents scénarios avant le match et nous devions tenter quelque chose en fin de match. Mais quand nous étions menés 2-0, j’ai dit non, sinon, ça aurait tourné en 4-0 ou 5-0. J’ai voulu le faire à 2-1.” Bien joué, même si la France en a fait les frais avec une élimination.