Jeudi, Everton a dévoilé les plans de son impressionnant futur stade, attendu pour 2023.

 

Bye-bye l’historique Goodison Park, inauguré en 1892. Dès l’année prochaine, Everton devrait débuter la construction de son successeur ultra moderne, installé sur les bords de la Mersey et plus précisément sur le Bramley-Moore Dock. “Le design que nous proposons s’inspire de l’histoire maritime de la ville mais aussi de la riche histoire du club”, a expliqué Denise Barrett-Baxendale, directrice générale des Toffees, qui ont d’abord présenté le projet à 800 supporters jeudi.

 

 

Imaginée par l’Américain Dan Meis (Staples Center de Los Angeles, nouveau stade de l’AS Roma…), qui a inclu une partie inférieure en briques, en dessous de matériaux plus moderne, cette nouvelle maison coûtera plus de 550 millions d’euros. D’une capacité de 52.000 places – contre 40.000 aujourd’hui – elle pourra passer à 62.000 et comprendre des tribunes debout si la loi le permet. Sans oublier de rester fidèle à Goodison Park et à son architecte Archibald Leitch : l’ambiance “intense et intime” sera conservée et l’on retrouve un clin d’oeil aux poutres de l’enceinte historique, dont le site permettra de créer des logements et diverses infrastructures de santé ou d’éducation. En revanche, ce stade ne devrait pas échapper au naming. C’est aussi ça, le foot moderne.

 

Nouveau stade d'Everton

 

Nouveau stade d'Everton

 

Nouveau stade d'Everton