Après avoir (encore) découpé les filets d’un des buts du stade Vicente Calderon, au terme d’une finale de la Coupe du Roi gagnée contre Alavés (victoire 3-1), Gerard Piqué ne compte pas les garder à la maison.

 

Il n’y a pas de “petit” trophée au Barça. Si la Coupe du Roi gagnée samedi restera comme le seul titre d’une saison plutôt décevante, Gerard Piqué et ses coéquipiers ont célébré ça comme il se doit. Le défenseur catalan est également resté fidèle à une de ses habitudes à chaque titre gagné, à savoir découper une partie des filets d’un des buts. Sauf que cette fois, le geste a une autre symbolique, puisque le stade Vicente Calderon, l’enceinte de l’Atlético Madrid, accueillait le dernier match officiel de son histoire avant d’occuper le Wanda Metropolitano.

 

Résultat, ces filets ne resteront pas longtemps chez Gerard Piqué. Le numéro 3 catalan, qui a coupé les filets pour la première fois en 2011 à Wembley, après une Ligue des champions gagnée contre Manchester United, a annoncé qu’il comptait les offrir à des Colchoneros sur les réseaux sociaux. “Je pense faire un tirage au sort pour les supporters de l’Atlético Madrid”, a-t-il expliqué. De quoi faire plaisir aux fans de l’équipe coachée par Diego Simeone qui ont déjà pu repartir avec des sièges du stade il y a quelques jours, pour le dernier match du club à Vicente Calderon. Ne manque plus que la pelouse et deux ou trois détails pour reconstituer le stade à l’identique.

Rivaldo n'a pas vraiment aimé la célébration de Coutinho