L’image va encore briser le coeur des fans de l’Atlético, mais on assiste bien à la fin des travaux de démolition du Vicente Calderon, entamés en mars 2019

 

Il ne reste pratiquement plus que les souvenirs. Loin des nuits suffocantes à chanter à la gloire de Torres, Kiko ou Simeone, le Calderon vit ses derniers jours au bord de la rivière Manzanares. Après les images de l’autoroute M-30 traversant la regrettée pelouse, qui ont forcément choqué les socios ces derniers mois, c’est cette fois encore pire : l’enceinte n’a plus qu’un bout de tribune et quelques escaliers encore visibles. La démolition a bien été ralentie par l’épidémie du Covid, et par une polémique sur la pollution engendrée par les travaux dans la rivière, mais il ne va pas falloir traîner pour prendre les dernières photos : elle devrait bien se terminer dans le courant du mois.

 

 

 

Remplacé par le Wanda Metropolitano à l’Atletico (mais forcément pas dans le coeur des socios), le Calderon (1966-2017) avait vécu une dernière belle soirée contre Bilbao, avec des buts de Correa et surtout un doublé symbolique de Torres. Le club a conservé ses bureaux jusqu’en décembre 2018 dans l’enceinte, qui laissera ensuite place à des bâtiments dédiés au secteur tertiaire ou au logement social. Avec quand même quelques espaces verts, et un “Parque del Rio” en hommage à l’ancien temple du Cholismo.